Historique

Le collège le Marteroy est l’héritier des différents établissements religieux qui ont pris naissance à VESOUL dès le MOYEN-AGE en 1315. En 1977, les trois écoles privées catholiques de Vesoul (St Georges, St Vincent et St Maur) vont fusionner pour former le Marteroy. L’année 1980 voit l’ouverture du lycée professionnel.

Mais d’où vient ce nom de Marteroy ?

Le Marteroy n’est pas seulement un quartier. Si c’est bien celui du versant oriental de la Motte, c’est qu’au début du christianisme, là où se trouvait l’autel du Dieu Mars, »Martis Ara » pour les latinistes,une église, puis un prieuré ont marqué la première implantation chrétienne à Vesoul.
Le culte, désormais ne s’adressait plus « au Dieu Mars, mais au seul Dieu vivant, le Christ ».

Jusqu’au XVIIIème siècle, le prieur du Marteroy possédait la cure de Vesoul; quant au prieuré, il était dédié « Au Christ Ressuscité, à Saint Jean-Baptiste, à Saint-Georges et au très pieux Nicolas ».

Que voulons-nous aujourd’hui ?

Nous voulons une école, et une école chrétienne.

« L’Institution scolaire ne peut être une école catholique, si elle n’est d’abord une école. »

« Une école instruit pour éduquer, c’est à dire pour permettre à l’homme de s’épanouir »

Nous voulons une école où tous, parents, professeurs, éducateurs mettent en commun leurs expériences, leurs désirs, leurs recherches,une école où les jeunes se sentent heureux de vivre, une école où ils se préparent à devenir des adultes en vérité.
Nous voulons aussi une école où l’on puisse annoncer Jésus-Christ. Une école où des cours de formation religieuse sont prévus, mais là n’est pas le tout d’une école chrétienne. Nous voulons une école où, dans le respect des consciences, nous pourrons répondre aux questions que se posent les jeunes, une école où régnera,
selon Vatican II: »Une atmosphère de Charité et de libertés évangéliques ».

Enfin, nous voulons : Une école où les enfants seront aimés et reconnus, une école qui les rende capables de choisir, de décider et finalement d’aimer à leur tour. Une école enfin, qui les aide à trouver un sens à leur vie.

Une place pour chacun et chacun à sa place.